COMPOSITION BELGE

Il n’est pas facile de classer les différentes figurines sans marquage. En effet, il est important de savoir que les moules fabriqués par un « Biélorusse » vers 1938 serviront pour Bon Marché, GJ et Nazaire BeusaertIdem, pour Michel Klimov (russe…) qui créera pour Alma, Durso et enfin une production pour des collectionneurs.

detective-image-animee-0006A identifier

J’ai besoin de votre aide…Voici une liste de soldats non identifiés. Si vous avez des indices sur ces productions vous pouvez me les communiquer à l’aide du formulaire en bas de page.

Est ce le même fabricant ou quels fabricants pour cette série…?

P1250198 1000x722P1250199 1000x310

Tireurs couchés : à noter la position originales des pieds des tireurs au fusil. JSB plomb creux reprend cette même position.

P1240363 1000x285P1240362 1000x285P1250206 575x946

ALMA

ALMA (Atelier Liégeois de Moulage Artistique) Michel Klimov, bon sculpteur élabore des soldats en composition dans un petit atelier installé dans son domicile privé. Pour répondre à une demande de figurines à vendre à bas prix, il reprend en 1938  la marque « fabrication belge » inscrite sous la terrasse ovale. Un an plus tard elle sera remplacée par la marque « ALMA »  que l’on retrouve sous terrasse rectangulaire. Ces soldats sont de mois bonne qualité mais elle comprends des modèles que l’on ne retrouve pas dans la collection DURSO. La marque disparaît fin 1945.@Made in Belgium de Witmeur/HermanP1240587 1000x666

Sous la terrasse des tambours on retrouve le marquage ( un peu effacé)   » Alma et fabrication belge ». Voici un autre marquage :

P1240504 557x297

Ci-dessous une série sans marquage, terrasse grise. Entre Alma et Durso, les tiges des fusils sortant du corps ressemblent aux premières productions Durso

P1240397 689x1000

Série service sanitaire :

Le livre « le jouet belge » date ces brancardiers à 1939.

P1250354 823x1000P1250355 1000x886

BON MARCHE

« Au bon marché  » Production de 1938 à 1940 environ, représentant armées Belge, Française etc, et d’une hauteur de 75mm, marquage BM.

Ces figurines apparaissent au rayon jouets du grand magasin vers 1938/39. Elles sortent de l’atelier « Strella » de Bruxelles, appartenant à un immigré biélorusse qui croit-on, éditait également des figurines à sa propre marque : GJ ! Vers 1939, le mystérieux « cosaque » revend son matériel à NB, qui continue la fabrication pour le grand magasin. En 1946, la marque BM laisse la place à Nazaire Beusaert ! @Made in Belgium de Witmeur/Herman

P1250732 1000x735

 

P1250742 1000x735

P1250741 1000x777

Nota : Le tireur à genoux n’a pas de marquage. Le lien se fait par le dessus de la terrasse qui est identique au tireur debout.

 

Le drapeau n’est pas d’origine.

P1200596 892x638

CLAIRON

Liège de 1935 à 1950, figurines de 68 mm. En 1923 Jean Ciset ouvre un magasin de jouets. De détaillant il devient grossiste et importe des jouets principalement d’Allemagne. Ces productions s’inspirent pour certaines figurines de NB, Durso ou Incamin.  @Made in Belgium de Witmeur/Herman

P1250777 1000x722

P1250774 916x1000

P1250778 1000x722

P1250776 1000x866

Variantes d’aviateurs avec parachute dorsal.

P1240428 749x999

Série Farwest :

P1240441 1000x512

Marquage : Made in Belgium et un clairon

DURSO

DURSO la plus connue des marques belge. Voir aussi ALMA

En aura-t-il fait rêver des enfants, ce Letton d’origine, né en 1905, venu à Liège en 1925 pour suivre des études d’ingénieur des mines. Les difficultés financières de sa famille vont le contraindre à abandonner ses études et à gagner sa vie en faisant plusieurs petits métiers.

Il était doué pour la sculpture et un jour, sur les conseils d’un ami, il se lance dans la fabrication de petits soldats. Il travaille chez lui. Peu à peu, ses figurines qui ne portent comme marque que le mot «Belgique» ou «Fabrication belge», rencontrent un certain succès.

En 1938, il crée sa propre marque : «Durso». C’est la contraction de la devise «Duratum ac Solidum» (dure et solide), trouvée par un père jésuite du collège Saint-Servais voisin de Michel Klimov dont l’atelier se trouve au 87 de la rue Saint-Gilles. Les emblèmes seront soit un petit grenadier dans sa guérite ou un chevalier entouré de la devise.

Pendant la guerre, le faiseur de petits soldats aura des problèmes avec l’occupant qui ne voit pas d’un bon œil que, fût-ce dans des miniatures, des soldats allemands risquent d’être attaqués par des soldats russes.

Au début de la guerre, l’atelier compte 63 personnes et produit plusieurs milliers de figurines par jour. La guerre ralentit la production qui reprend de plus belle à la libération.

Nettement moins chers qu’en plomb, les petits soldats sont fabriqués en une sorte de pâte dont la composition, du moins dans ses proportions, est restée mystérieuse. Il y a de la craie, du plâtre, de la colle, de la sciure de bois, de la dextrine, de la corne et des rognures de papier. Ils font fureur au rayon jouets du Grand Bazar au moment de la Saint-Nicolas. 

A partir de 1961, l’arrivée des soldats en plastique impose une nouvelle stratégie à Michel Klimov. Il va alors se tourner vers le marché des collectionneurs et produire des séries de figurines sur commande pour des associations, des musées et des types régionaux pour le secteur des souvenirs touristiques. @La Libre Belgique 2004

1935 – les premières figurines :

Les terrasses sont d’abord ovales marquée « Belgique ou Belgium » puis carrées, rectangulaires ou ovales marquées « fabrication belge ».

Nota : Neumann reprend aussi le marquage « fabrication belge » mais l’écriture est différente ainsi que  pour Durso ou Alma.

Série « Belgium » terrasse ovale :

P1240381 1000x675Déclinaison d’insignes peints sur les uniformes :

P1240393 1000x262

P1200571 637x407

Série « Fabrication belge » terrasse rectangulaire :

 

P1200566 673x387

P1240385 862x1000

P1220593 1000x283

Série « Fabrication belge » terrasse ovale :

Nota : j’avais placé ces pièces dans « Neumann » mais grâce à un collectionneur averti, elles se trouvent maintenant dans la bonne rubrique ! merci à J.L

P1240417 749x949

Les autres productions :

 

Série force publique du Congo 1946 :

Nota : ces pièces à coiffe jaune pourraient être des tests de peinture. Le chiffre en jaune sous le socle serait fait par le magasin de vente.

P1250981 1000x681

 

P1250483 1000x438

 

P1250759 1000x647

Série brigade Piron :

Nota : Variation de couleurs sur certaines figurines,  une couleur brune uniforme comme pour les Chialu/Confialari.  Voici une explication d’un collectionneur : « Durso va donc commencer à produire des belges casque plat après la guerre et on retrouve en premier lieu des soldats belges plus brunâtre que certains collectionneurs appellent la brigade Piron, puis ils deviendront plus verdâtre avec des bretelles vert clair. »

durso groupe Piron 1000x907

L’ensemble, porte drapeau, lanceur grenade, fantassin fusil et sten.

Série les motocyclistes :

Série porte drapeaux :

P1240379 1000x999

Série terrasse carrée :

P1250347 1000x692

Série défilants arme épaule :

P1240348 1000x758

Série  officiers défilants :

P1240349 1000x623

Série tireurs couchés :

P1240364 1000x285

P1250204 1000x285P1250203 1000x285P1250205 1000x285

On pourrait confondre avec le chasseur ardennais Elastolin. Chez ce fabricant  il y a marquage du fabricant, bretelles droites…

Série royale :

Léopold III et Baudoin 

Série cavalerie :

Série fanfares casque anglais et américain :

P1250490 1000x340

P1250487 1000x352

Série magasin Priba :

Fabrication vers 1956, de qualité moindre et sans marquage.@Pascal.C

P1250475 (2) 549x949

P1250482 543x416

 

Série armée française éditée pour collectionneur :

Lorsque Michel klimov sait qu’il a définitivement perdu la partie face aux soldats en plastique, il se tourne vers le monde des collectionneurs et travaille uniquement sur commande. Une commande de 100 figurines identiques suffit à la fabrication d’un moule. 
Dans cet ordre d’idée, il faut signaler les splendides et rares militaires français faits pour Christian Blondieau à Paris en 1969, à partir des dessins de ce collectionneur éclairé, basé sur les moules de 1938/39 retravaillés. »@https://soldatplastique-1-32.forumgratuit.org

P1250543 1000x725

P1250757 500x1000

@Merci à mon ami Pascal C.  qui m’a permis de découvrir et d’acquérir ces superbes pièces.

Série Farwest :

 

P1240848 882x1000

Les différents socles :

P1140931.JPG

Extrait « figurines made in Belgium »  J Witmeur et P Herman tous droits réservés

G.J

La grande inconnue ? Marque qui suscite bien des interrogations . Bruxelles de 1935 -1950. GJ serait les initiales du sculpteur biélorusse qui fabriquait des figurines pour le magasin « au bon marché« . @Figurines « made in Belgium »

Avis d’un collectionneur : les figurines produites après guerre par le fondateur de GJ ne portent plus la marque GJ sous le socle. Les figurines GJ produites après guerre sont reconnaissables par le style très particulier de GJ, grande qualité de sculpture, beauté des couleurs.

P1200312 840x613

Made in Belgium et GJ

Avec terrasse lisse :

P1240446 939x1000

A noter la forte ressemblance avec le tireur à genoux Solido. Celui-ci n’a pas de marquage et terrasse lisse. Je l’ai classé chez GJ car il est de très bonne qualité.

G.M.P

Marque peu connue et non référencée. « Paul Herman, dans le livre d’or des jouets made in Belgium indique à la page 159 que GMP a produit des soldats de 4 à 7 cms. C’est la firme Beluco située chaussée de Vleurgat à Bruxelles qui les produisait @forum soldat plastique

Marins aux sémaphores. 40 mm

INCAMIN

Bruxelles de 1939 à 1948. Dans le nom on retrouve les premières lettres de « incassable » et les lettres « mim » signifient « maximum in minimum ». Production éphémère de bonne qualité, principalement des sujets western. En 1948 la société est reprise par Durso.

P1260591 870x1000

 

P1160321

NAZAIRE  BEUSAERT 

Dienze de 1930 à 1955, sujets en pâte de papier et d’argile de 60 à 70 mm, terrasse marquée « NB« . 

Série 60 mm :

 

P1240493 897x1000

 Série en 70 mm :

P1160375

NEUMANN et Cie 

Liège (-1931.1955+/-)  Firme créée par les armuriers Neumann dans les années 30. Il n’y a pas de liste complète de fabrication. Elle est inspirée par Durso et Elastolin. Le dessous de la terrasse ovale  est marquée « Fabrication belge » 

5DEA9B1B-3C63-4996-9F9E-5E2C5C565014

Image boite @www.soldatini.eu

P1240415 846x1000

Nota : Nous retrouvons aussi cette inscription « fabrication belge » sous la terrasse des premiers Durso… 

j’avais placé ces pièces dans « Durso » mais grâce à un collectionneur averti, elles se trouvent maintenant dans la bonne rubrique ! merci à J.L

R.B BELGA

Pas de renseignements sur cette marque Belge. Hauteur 55 mm.

P1240444 1000x589P1240445 1000x657

Le brancard est avec armature métallique et tissu

P1220156 617x479

SOLIDO

Bruxelles après 1945, production de jouets en pâte de 70 mm.  Peu d’informations sur ce fabriquant, la production des figurines en composition a duré de 1945 à 1960. La production plastique débute à partir de 1960.@made in Belgium

Différentes variations de défilants : 

P1240508 1000x777

P1240527 1000x860

La gendarmerie Belge casque et képi :

P1240509 1000x777

Différentes variations, soit troupe congolaise/continentale, soit  variations des couleurs pour les pompons, cartes, ou képis. On note aussi une variation des insignes sur l’épaule :

A noter la forte ressemblance avec le tireur à genoux chez G.J. Celui-ci porte bien le marquage Solido !

Farwest :

P1240513 (2) 577x1000

TRIUMF /TRIUMPH

Triumf ou Triumph : Mechelen (malines) 1946-1950 +/-  Manufacture fondée au lendemain de la libération. Elle présente un catalogue fourni principalement focalisé sur les armées alliées. Soldats de +/- 7cm et les terrasses ne présentent pas de marque de fabrique @Figurines « made in Belgium »

Nota : A noter la mauvaise représentation de la bouche chez Triumf. Normalement sans marquage, mais un dernier achat m’a fait découvrir une terrasse marquée !

P1260173 (2)

P1260292 1000x742

 

P1250353 455x1000

P1240454 1000x696P1240453 1000x714